• contact@marathondeslandes.fr

Author Archives: dums

Actualité

BRAVO aux 800 participants !!!

Et rendez-vous le 13 octobre 2019 : le marathon des Landes fera peau neuve …

Les résultats en ligne sont ici.

 

Quand les soeurs coquillettes parlent du Marathon ds Landes … (cliquez sur l’image)

 

Nouveautés 2018 : ce ne sera pas une révolution mais dans les grandes lignes …

  • le semi-marathon (solo) remplace l’épreuve des relais 2 qui disparaît (donc 3 épreuves au total : marathon solo, marathon relais 4 et semi-marathon solo)
  • un final de parcours modifié : l’arrivée par le théâtre puis parc Jean Rameau est bien entendue préservée mais le final du 40ème derrière la médiathèque jugé un peu triste est modifié
  • un renforcement de la signalisation et des signaleurs

Nous souhaitons aussi garder l’esprit convivial et festif de ce marathon avec les animations et une Pasta Party la veille de la course.

Livret 2018

ACABAYRE !

 

dums

Préparation au Marathon By Isostar

Guide de préparation marathon des Landes by Isostar

dums

Programme des sorties de préparation

Comme l’année dernière, nous vous proposerons des sorties de préparation.

Rendez-vous en juin …

dums

Pour bien préparer votre marathon des Landes

Par Thierry Grandemange
Entraîneur diplômé
Stade Montois Athlétisme

L’équipe du marathon des Landes vous propose de mettre toutes les chances de votre côté pour préparer au mieux l’épreuve mythique qui doit rester un de vos plus beaux souvenirs.

Des conseils qui se veulent très pratiques et certainement pas « scientifiques » : l’avant doit aussi rester un plaisir !

Les sorties en groupes du Stade Montois : 3 mois de préparation et de conseils
Nous vous proposons aussi chaque mercredi des mois de juillet, août et septembre des sorties en groupes. Rendez-vous au stade Guy Boniface, local du Stade Montois Athlétisme (en bout de la tribune principale) à 18h00 avec adaptation au rythme et au niveau de chacun.e.

Les conseils du marathon des Landes

1. Une préparation dans la longueur …

Un marathon se prépare plusieurs semaines et/ou mois à l’avance. Que l’on soit un coureur régulier/confirmé ou débutant, il faut organiser son emploi du temps pour les 3 mois précédents le jour J en se libérant des créneaux horaires.
L’épreuve est traumatisante pour le corps (répétition des chocs, intensité et durée de l’effort …), il faut donc habituer son corps dans la longueur.

2. Privilégier la bonne forme générale

Cela peut paraître une évidence mais la bonne forme générale tient en quelques conseils de bon sens liés à une hygiène de vie :

• Dormez bien et suffisamment
• Mangez bien (adaptez les quantités et la diversité, votre « machine » va consommer plus de carburant …)
• Buvez de l’eau, hydratez-vous

Votre corps :

Privilégiez votre renforcement musculaire afin de prévenir le risque de blessures lié à l’intensité et la durée de la préparation : votre corps va être sollicité !

• Faites des exercices de gammes (nous vous en montrerons lors de nos sorties de préparation)
• Courez en côtes
• Ne négligez pas les parties du corps qui vous assureront un bon maintien sur la durée : les abdos, fessiers … avec des exercices de corde à sauter, du vélo …

Bien renforcé.ée, vous économiserez des parties du corps qui sont sollicitées et risquerez donc moins les inflammations et autres pathologies.

Votre programme marathon des Landes

Un seul mot : PLAISIR !
Votre entraînement doit avant tout rester un plaisir. S’il y a de la lassitude, de la fatigue, un manque de motivation pour mettre les chaussures de running vous rentrerez vite dans un processus récessif dans votre préparation.

Pour éviter cela il faut intégrer dans vos séances de la variété à tous les niveaux : efforts, terrains …

Quelques conseils :

• Intégrez de la PPG (préparation physique généralisée) et des étirements à chaque séance
• Ne vous lancez pas dans une séance difficile si vous êtes encore fatigué.ée de la précédente : savoir adapter (plus faible intensité) voir supprimer complètement une séance peut paradoxalement être bénéfique. Encore une fois, écoutez votre corps.
• Commencez par travailler votre vitesse de course avant de faire des sorties longues
• Enfin, allez-y de manière progressive …

Dans tous les cas une bonne séance n’est pas synonyme de fatigue systématique.

Bon concrètement …

Vous aurez compris que ces « petits conseils » du marathon des Landes ne s’adressent pas directement aux coureurs confirmés qui se connaissent généralement et sauront trouver les plans d’entraînements qui conviennent.
Nous ne sommes pas dans une logique de recherche de performance mais plus d’épreuve plaisir pour débutants ou amateurs.

1. Courez !

Un bon moyen d’y aller « progressif » est d’alterner dans un premier temps marche et course à pieds en augmentant progressivement le temps de course.
3 sorties par semaine (sur 3 mois et toujours en fonction de la fatigue …) seront nécessaires pour préparer un marathon dans de bonnes conditions. Un temps de repos de 48 heures entre 2 sorties est conseillé.

2. Il va falloir fractionner …
Préparer un marathon c’est alterner des séances courtes en travaillant la vitesse et des séances longues en travaillant l’endurance. Ne faire « que du long » ne serait ni productif ni efficace.

Il faut donc de la flexibilité dans l’entraînement : courir fréquemment (plutôt que longtemps) en allongeant et en variant, c’est la clé du succès.

3. La fameuse « allure marathon »

Même pour un premier marathon, nous nous fixons tous un objectif de temps. Cet objectif définit notre allure (x’xx’’ au kilomètre), il va falloir habituer votre corps à la tenir sur la longueur. C’est la principale inquiétude et parfois même une inconnue ! Dans tous les cas, il s’agit souvent de séances difficiles à faire seul.e.
Les sorties de groupes proposées par le Stade Montois devraient vous aider à en faire un moment de plaisir.

4. Check-list marathon des landes

N’oubliez pas !

  • De faire un test à l’effort chez un professionnel de santé
  • De vous échauffer avant chaque séance
  • Votre PPG et vos étirements
  • De bien travailler votre allure marathon
  • De sortir régulièrement
  • De boire, boire, boire (de l’eau …)

Evitez !

  • De ne pas vous hydrater : tendinites et autres complications en vue …
  • De vous surentraîner (trop vite, trop long, trop dur)
  • D’enchaîner les compétitions d’avant marathon
  • De vous forcer si la fatigue, le plaisir ni sont plus

Et si vous vous prépariez avec d’autres coureurs du marathon des Landes ?

Le Stade Montois Athlétisme vous propose des sorties en groupes le mercredi soir. Le plaisir de se rencontrer entre passionnés, d’échanger ses impressions de préparation, ses angoisses… Des marathoniens et marathoniennes confirmés.ées seront là pour vous rassurer.
Les sorties en groupes sont aussi un excellent moyen « d’encaisser » plus facilement les séances plus difficiles.
Consultez régulièrement la page d’actus du site et/ou abonnez-vous à la page Facebook du Marathon des Landes (ici) pour connaître l’actus des sorties en groupes.

Bonne préparation à toutes et tous pour le 08 octobre 2017 !

dums

L’équipement

Par Philippe Richet  responsable de secteur à Intersport Saint-Pierre du Mont

Marathonien et spécialiste des épreuves longue distance

S’engager sur un marathon est déjà en soi un sacré défi ! Il y a tellement de paramètres qui rentrent en compte que c’est aussi ce qui en fait son charme ! C’est le grand moment de la vie du coureur, galoper sur la distance magique de 42.195 kms !

Il faut aborder cette épreuve avec passion et sérieux de façon à éprouver du plaisir tout au long du parcours et non de la souffrance ! Il faut donc une bonne préparation physique, mentale mais aussi avoir un équipement à la hauteur de l’évènement !

À Intersport Grand Moun, on revendique un coté expert en la matière, tant par le choix des produits que par la qualité de nos techniciens qui ont à leur actif une expérience assez incroyable pour un magasin de sport. En effet, nous avons 4 marathoniens dans notre équipe, ce qui renforce d’autant plus notre engagement dans le premier marathon des Landes.

Dans le coté équipement, je distingue plusieurs catégories : les chaussures, les vêtements et la diététique.

La priorité pour un coureur c’est de trouver « la bonne chaussure » ; c’est le compagnon de route à trouver, il faut prendre vraiment son temps et écouter les bons conseils. Il faut vraiment être conscient de l’importance d’avoir une bonne paire de running car chaque individu a son propre « moule » : une personne peut courir avec une marque mais pas forcément vous ! Il faut personnaliser de manière drastique sa paire de chaussures avec son intensité d’entrainement, sa corpulence et son déroulé de biomécanique. Un coureur peut avoir une foulée « pronatrice », « universelle » ou supinatrice, des termes certes compliqués mais bigrement intéressants pour progresser et avoir de bonnes sensations. Ensuite, il faut mettre l’accent sur un amorti, car le nombre d’impacts au sol est impressionnant ! Pour encore améliorer le tout, on peut aussi incorporer une semelle, de manière à avoir une parfaite harmonie entre son pied et sa chaussure.

Tant que nous sommes dans la partie « pied », une bonne paire de chaussettes est nécessaire : assez fines pour éviter les frottements, on peut même prendre une chaussette avec en spécificité un pied droit et un pied gauche.

Continuons notre remontée anatomique avec les manchons de compression qui mis à l’entrainement limitent les blessures, permettent de mieux récupérer aussi, apportent un bon maintien lors de la course ; en tout cas cela sécurise et permet une meilleure circulation sanguine.

Petit débat au niveau de la partie centrale : short ? cuissard ? corsaire ? collant long ? chacun doit se déterminer en fonction de ses préférences et du temps lors du marathon ! Idem pour le haut du corps : t-shirt ? débardeur ? tee manche longue ? coupe vent ? Là encore c’est à l’appréciation de chacun et de la température extérieure.

En tout cas, nous sommes et serons là pour vous aiguiller quelque soit votre choix et dans de nombreuses marques, à tous les prix aussi !

Le marathon vieille antiquité par l’âge mais redoutable maintenant dans sa modernité et toute la technicité produit qui sont venus se greffer depuis quelques années. Nike a un projet titanesque de faire tomber le record du marathon sous la barre des 2h !!!

La technologie est partout : chaussures, textile et aussi au niveau entrainement avec l’apparition des cardios gps . Considérés, au début, comme des gadgets, les gps sont devenus des instruments très importants dans la préparation. Vous pouvez trouver au magasin toutes les gammes de prix et de technologies adaptés à tous les niveaux de pratique. On peut trouver pléthore d’accessoires pour contribuer au confort du coureur : ceinture porte dossard, ceinture porte bidon , manchettes, buff…

Toutes les panoplies possibles sont dans notre espace running. Le dernier point à ne pas négliger est l’alimentation. Sur le parcours d’un marathon, vous allez trouver des ravitaillements en eau tous les 5 kms, par contre, je vous conseille de bien surveiller votre diététique (gels, barres, boissons …) lors de l’épreuve mais aussi en amont pour éviter tout problème gastrique. Un marathonien est un métronome, c’est l’art de la régularité. Les entraînements sont physiques, mentaux, mais aussi une base de travail pour le matériel.

Bonne préparation à tous et toutes, n’hésitez pas à demander des conseils, des astuces, nous avons assez d’expérience pour aider soit à battre votre record, soit à être finisher et pouvoir devenir MARATHONIEN.

dums

Se préparer mentalement et physiquement

Quelque soit l’objectif visé, le marathon, épreuve mythique, n’en reste pas moins un effort physique très important. Se lancer sur un marathon sans jamais faire de sport (ou très peu) serait très fortement déconseillé. Un certificat médical ou une licence vous sont demandés et ce n’est pas anodin.

Il est vivement conseillé de réaliser un test à l’effort par des professionnels de santé avant de commencer votre préparation.

Une préparation marathon est longue (plusieurs mois). L’important est de la commencer en étant reposé.e. et non stressé.e par les préoccupations quotidiennes.

L’exigence de plusieurs sorties par semaine (parfois longues) va vous demander une disponibilité importante. Préparer un marathon c’est donc aussi prévoir d’organiser sa vie pendant plusieurs semaines pour arriver à tout concilier : autant le savoir avant !

 

De petites contraintes donc  mais qui ne sont rien au regard de l’émotion intense et des sensations uniques de passer la ligne d’un marathon, même si ce n’est pas son premier !

C’est un défi personnel, un challenge avec soi-même. Même si la fatigue peut se faire sentir pendant la phase de préparation, une gestion efficace des temps de repos, de l’alimentation et du sommeil procure vite une  sensation de bien-être.

dums

1-Vous vous lancez sur le Marathon des Landes : profil de la course

Le parcours du marathon sera roulant ! L’ennemi de la distance est la longue côte qui laisse des traces  sur 42 kilomètres : il n’y en aura pas ici. Au contraire le différentiel d’altitude final est de -1 mètre avec des dénivelés +/- relativement faibles. Les avenues du départ sont larges et sans relances.

alti_marathon

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il n’y aura pas de petites surprises … Voyons les principales :

·         Km 13 retour depuis le boulevard nord en revenant par la route de Canenx, un petit faux-plat après le pont de la douze avant de remonter vers l’église.

·         Entre le 22 et le 23ème km Première petite difficulté du côté de Nahuques sur l’avenue de Villeneuve avec une montée vers Saint-Médard. Rien de terrible mais il va falloir gérer.

·         Du 24 au 27ème km La voie verte du Marsan (piste cyclable dans la nature)  a parfois des faux-plats mais sans grands dangers. Un passage de pont sous-rocade demandera de relancer.

·         Km 28 L’entrée dans le village de Mazerolles (après avoir quitté la voie verte) se fera en descente : attention, car au bout il y aura une petite bosse jusqu’à la mairie, puis un longue montée légère mais progressive  sur un sol en terre pour sortir du village.

·         Le finish réserve quelques surprises : vous longerez la rivière (la Midouze) et devrez remonter sur la route et le pont par une côte (juste après le lavoir km 38,5), petite (150 mètres)…cote du donjon km 39. mais qui devrait faire mal à ce stade de la course. Car les tous derniers kilomètres exigeront quelques relances. …. Faux plat de la rue gambetta jusqu’au sablar km37 …..

 

Pour résumer, les coureurs confirmés pourront tenter un chrono, les moins confirmés et/ou débutants ne devraient pas garder un trop mauvais souvenir !

dums

Coaching préparation par Eric et Thiéry

Eric Ballester et Thiéry Grandemange vous coquetterons dans ces pages la préparation nécessaire pour appréhender le Marathon des Landes.

dums